Posts Tagged 'tokusatsu'

Denjin Zaborgar

Denjin Zaborger (電人ザボーガー Denjin Zabōgā traduit aussi sous le nom Electroid Zaborger 7) est à la base une série du genre Tokusatsu (du style Spectreman, X-OR, Bioman, Kamen Rider, etc…) qui a hanté les petits écrans japonnais pendant 52 épisodes en 1974.

Ce fut la dernière série de la P Productions dans les années 70 après les plus célèbres Spectreman (1971) et Kaiketsu Lion-Maru (1972) entres autres choses.

Pour les connaisseurs, le rôle principal, Daimon Yutaka, était tenu par Akira Yamaguchi, qui tenait, un an auparavant le rôle de Joji Yuki/Riderman dans l’excellent Kamen Rider V3 (mode auto PUB « on » _ sous-titrée en français par Henshin No Densetsu, ma team de fansub _ mode auto PUB « off »).

Voici un des génériques pour vous donner une idée :

Resized.php

Pour plus d’info (en français) sur la série de 1974, je vous conseille cet article sur ArtsLivres qui propose un review assez complet pour une série si méconnue.

Si j’en parle aujourd’hui, c’est qu’un remake a été fait en 2011 au japon et est sortie en France sous le nom de Karate-Robo Zaborgar le 4 décembre 2012 en Bluray/DVD chez l’editeur Elephant films… que je me suis procuré en toute hâte, en bon fan de tokusatsu.

Ce remake, on le doit à Noboru Iguchi, connu pour The Machine Girl et RoboGeisha entre autres joyeusetés frappadingues comico-SF-sexy-gore de la collection Sushi Typhoon.

zaborgar-teaser-poster

le synopsis reste simple : Suite au décès de son père, l’officier de police Daimon Yutaka hérite d’un puissant robot guerrier nommé Zaborgar, expert en arts martiaux et ayant le pouvoir de se transformer en moto. Les deux justiciers vont dès lors devoir se confronter à Sigma, une organisation démoniaque.

Nous avons droit avec ce film à un Noboru Iguchi en apparence plus sage par rapport a ses films précédents. Ici de réelles qualités cinématographiques qu’on ne connaissait pas chez ce réalisateur qui nous offre un scope rutilant, des effets spéciaux réussis et même une série de plans d’une beauté redoutable. Zaborgar a de la classe c’est indéniable. Noboru Iguchi s’amuse avec le genre tokusatsu, ses clichés, son coté « nanard », l’aspect « surjoué » parfois, bref le coté Kitch indissociable de ces séries des années 70. Une bonne dose de bons sentiments, d’honneur typiquement japonais marque les personnages du film comme dans tout bon tokusatsu. Nous avons même carrément droit au générique de la série, modernisé certes, mais conforme aussi bien visuellement que musicalement.

La fidélité au support d’origine est au rendez-vous, tout les personnages sont là, avec plus ou moins les mêmes traits de caractères. L’organisation SIGMA est celle qu’on a pu voir dans la série de 1974, avec les mêmes protagonistes, mêmes apparences physiques et looks. (avec une méconnaissable Mami Yamasaki, Shizuka dans GôGô Sentaï Boukenger, dans le rôle de Miss Borg ). Les gadgets du robot aussi ridicules qu’ils soient pour certains, sont tous présents dans ce film avec toute la palette des monstres de la série, mention spéciale au bulldog camion dont j’ai oublié le nom :p .

Toutefois, le réalisateur n’oublie pas ses racines et ne peut s’empêcher d’y mettre sa marque, sa folie typique des productions Sushi Typhoon. Si cette fois, il renonce aux sanglantes giclées et orgies gores, il n’abandonne pas pour autant ses compulsives obsessions: nichons lance missiles à gogo, paire de miches dinosaures, robots coquins et l’humour tranchant. Bref, ce film est au final un bel hommage à la série, faussement sage, qui cache sous une nappage sucre cheap tout droit sorti des 70’s une substance plus acide.

Sans doute le film de Sushi Typhoon le plus accessible pour le grand publique, qui plaitra à la fois aux amateurs de Tokusatsu et aux fans des productions Sushi Typhoon « classiques ».

Un des trailers du film :

Ainsi qu’un petit montage de quelques scènes de la première partie du film avec la musique du générique:

Au niveau de l’edition française, Elephant films met les petits plats dans les grands avec un coffret DVD + Bluray coiffé d’un sur-étui cartonné. En plus des deux disques, vous trouverez un excellent livret de 12 pages. Niveau image, avantage bien sûr du côté Bluray avec une HD superbement définie et colorée. Toutefois, le DVD n’est pas en reste. Les deux galettes proposent des pistes audio Japonaise et Française 5,1 (DTS pour le Bluray, Dolby digital pour le DVD) et des sous titres français. Les 60 minutes de bonus se trouvent, elles, sur le DVD. Vous aurez droit à 13 épisodes de la mini série « promo » assez drôle il faut le dire, un making off, une flopée de trailers, un teaser et un karaoké du générique nous permettant de découvrir aussi des aperçus de la série de 1974.
Bref une bien belle édition comme on aimerait en voir plus souvent.

 

Gothic & Lolita Psycho

original_618083

Titre : Gothic and Lolita Psychoゴスロリ処刑人
Année : 2010
Durée : 1h28
Origine : Japon
Genre : Action / VengeanceRéalisateur : Ohara Gô

Acteurs : Akiyama Rina, Momose Misaki, Aoyagi Ruito, Asami et Nakajima Fumie

ghoticlolitacov2
Petite découverte récente pour moi, sortie en Bluray/DVD en octobre 2012 en France dans la collection Sushi Typhoon de l’éditeur Elephant Films.
Pourquoi m’y suis-je intéressé ?
Tout simplement car Rina Akiyama a le rôle principal.
Pour ceux qui ne suivent pas de tokusatsu et drama japonais, Rina Akiyama est une célèbre « idole » ayant joué dans les séries tokusatsu de la Toei : Kamen Rider Agito et Kamen Rider Den-o entre autres choses (Je retiens notamment hors tokusatsu : Zombie-ya Reiko et Cupid no Itazura).
Bref, en temps que bon « toku-fan », je commande l’édition Bluray/DVD sortie chez nous (le combo n’étant en plus pas très cher).
Petit résumé sans spoil : Yuki est une jeune femme qui se lance à la poursuite de cinq personnes faisant parti d’une secte ayant assassinée sa mère sous ses yeux et ceux de son père, homme d’église désormais en fauteuil roulant. Armée de parapluies mortels, sa vengeance sera terrible.Réalisé par Ohara Gô, bien connu pour son orchestration des scènes d’actions de Onechanbara et pour la réalisation de Geisha Assassin, continue d’appliquer la recette « scénario minimaliste et simpliste, action à gogo, un zeste de gore et d’humour », recette éprouvée depuis Machine Girl, Tokyo Gore Police et autre Vampire Girl VS Frankenstein Girl. (qui a dit : « des nanards quoi ! » ?).
Bref Gothic and Lolita Psycho est ce que j’appelle un film pop-corn, où il ne faut pas se prendre la tête et juste admirer l’action.
Et question action, Ohara Gô gère ! Des le premier combat, on en a pour notre argent ( et franchement avec une tenue gothique comme celle là et avec, en guise d’arme, un parapluie, il faut le faire !). Quatre autres combats suivront avec plus ou moins de bonheur. On en restera là (ou presque) pour le scénario.
Projet
Gothic-and-Lolita-Psycho-Yuki-Rina-Akiyama Au final, Gothic and Lolita Psycho est grosso modo un petit Kill Bill avec un soupçon de fantastique mais sans le talent et la profondeur d’un Tarantino. Néanmoins, le film nous réserve de bonnes scènes d’action avec un zeste d’humour typiquement japonnais. ça plaira largement aux amateurs. Il est évident par contre, que le public peu amateur du genre et de la culture nippone ne comprendront rien à tout ça.

gothic_and_lolita_pycho

Un petit mot sur la décevante édition française : oui, décevante car l’éditeur nous propose dans cette édition dite « prestige » une édition censurée ! En effet, il manque 7 minutes du film original !

Questionné à ce propos, l’éditeur a répondu qu’il a fait avec le matériel qu’a bien voulu fournir les producteurs japonnais. Faisant de cette version censurée la version officielle du film. Une version « uncut » est sortie en Allemagne. Il est dommage que pour une édition appelée « prestige » nous n’ayons pas cette version uncut (sortie pourtant au japon sous cette forme) !

Nouvelle interface et nouvel hébergement pour le Blog

Voilà, après des mois d’inactivité, où mon compte facebook avait plus ou moins prit le relais (sans toutefois aller dans des articles détaillés), je me suis décidé à reprendre en main le blog.

Cette fois, exit l’hébergeur Free et l’interface Dotclear. Désormais, j’héberge mon blog sur un serveur et un nom de domaine privé : tokusatsu.org, site dont j’ai participé a la création il y a 10 ans environ…

Je suis « connu » (dans une petite communauté Web de fans) comme étant « le Remember de tokusatsu.org », donc avec ce domaine (remember.tokusatsu.org) la filiation est respectée.

De plus, l’interface utilisée est WordPress, une interface dont j’ai l’habitude maintenant et qui m’offre plus de possibilités pour de prochaines évolutions du blog.

Je mettrais en place des pages annexes aux articles du blog proprement dit, pour indexer différents sujets que je juge intéressant de mettre en avant.

Je ne promets pas de poster régulièrement, ce sera selon le temps disponible et l’humeur du moment. Je ne fais pas ce blog pour attirer du monde, si je ne suis lu que par une poignée d’amis ça me convient parfaitement… la régularité des mises à jour n’est donc pas prioritaire.

Les sujets abordés seront a priori les mêmes : mes lectures du moment (que ce soit romans, BD au sens larges – inclus comics et mangas), les films et séries TV que j’ai pu visionner, plus rarement les musiques que j’écoute.

J’aborderai aussi mon élevage d’oiseaux de temps en temps (chose que je ne faisais pas auparavant sur le blog).

Et une large partie sera consacrée à mes activités « WEB » notamment sur  les sites que je gère (avec d’autres personnes) et sur les fansubs où je suis impliqué personnellement.

Bref, je parlerai ici de mes intérêts (du moins quelques-uns) et passions.

Si un de ces sujets est susceptible de vous intéresser, alors à bientôt :)

 

Go over time and space…

Les vacances arrivent, on commence a avoir un peu de temps libre pour les lectures et le fansub (entre autres choses).

En fansub justement, voilà ce sur quoi je taf en ce moment:

Je viens d’achever le plus gros, il reste quelques détails comme l’écran titre et les crédits, mais pour ce qui est du karaoké en lui même, je ne devrais plus trop y toucher je pense.
J’y reviendrai demain, histoire d’avoir un peu de recul sur mon taf et après avoir eu les premiers avis de ma team.

Open your eyes for the final Faiz

Voilà, j’en suis au bout !!
le 22 mars (samedi quoi) La team de fansub que j’ai créé, Henshin No Densetsu (hnd-fr), aura 5 ans déjà !
Pour l’occaz, on a réussi a terminer un de nos plus vieux et plus beau projet : Kamen Rider Faizu (alias faiz, alias Phi, alias 555)
Je suis en ce moment même en train de mettre une touche finale à l’épisode 50 :


Le 1er épisode de Faiz était sortit le 29 mars 2003. Il nous a fallu 5 ans pour terminer la série! Ce fut trop long il est vrai !
A l’époque, je n’avais pas les compétences que je possède aujourd’hui, je perdais beaucoup de temps sur des trucs qui me prennent maintenant quelques secondes.
De plus, je m’obstinais a vouloir travailler avec les personnes avec qui j’avais commencé le projet, or ces personnes ont eu d’autres priorités (je ne les blâmes pas et je les comprends très bien, moi même j’ai ralentis le projet pour les même raisons), du coup il est arrivé que plus d’un an se passe entre 2 épisodes… voilà pour l’explication du délais ^^.

L’an dernier encore, on était même pas arrivé à la moitié de la série! En moins d’un an on a donc fait plus de 25 épisodes dont les épisodes 30 à 50 ce dernier mois !!

Un vrai travail d’équipe, on s’est tous motivé, j’ai fouetté beaucoup de monde en particulier mon pauvre traducteur HurricaneRed. Au final on a réussi ce challenge « épisode 50 pour l’anniversaire d’HnD » dont j’avais lancé l’idée sans trop y croire en février au vu des nombreuses traductions que j’avais en stock (c’est que le HurricaneRed il avait pas chômé, même avant le lancement du challenge).

Donc merci a ceux qui m’ont suivi la dedans et sans qui le challenge n’aurait pas abouti : HurricaneRed bien sur, mais aussi Feer, Kido et même Zephon(le temps de l’épisode 35) qui m’ont donné un sacré coup de main sur le timing et l’edit de certains épisodes que je n’aurai pas eu le temps de faire moi même, me laissant l’encodage de tout les épisodes. Me permettant ainsi d’en timer et éditer d’autres en parallèle.
Un vrai travail d’équipe !!

Ce dernier épisode donc, sort ce samedi 22 mars, avec beaucoup d’autres surprises, pour les 5 ans de la team, sur notre channel #hnd-fr (sur irc.worldnet.net). Pour les détails voyez le site temporaire de la team : http://hnd.tokusatsu.org et surtout le forum : http://forum.tokusatsu.org

Un colis…

Ce matin, mon père a pu acquérir ce petit paquet pendant que j’étais au boulot:
Comme l’indique l’étiquette jaune, la douane est passé par là, ça arrive assez souvent avec hlj !! (20 euros cette fois, j’ai déjà eu pire…)
On déballe donc :

Après des semaines d’attente je reçois enfin mon box 2 et 3 de la collection Sentai Girls in uniform (j’avais préco le box 3 en aout).
Petit passage en revu:

Reprise des activés

Après une semaine de m…. (c’est le cas de le dire!). Miracle, j’ai réussi a me motiver depuis vendredi soir où j’ai, pour commencer, enchainé les encodages de Goong 02 et 03, GôGô Sentaï Bôkenger the movie, et cet apres-midi j’ai même eu le courage de me remettre a l’édit avec Kamen Rider 555 (Faizu) 28 que j’ai encodé dans la foulé !!

Sur ce coup je suis bien content de moi, surtout au vu de ma semaine de galère, je pensais pas que le Week-end allait me servir pour travailler sur mes subs.

Maintenant que l’épisode 28 de Faiz est ok, je vais pouvoir aller un poil plus vite sur le reste, puisque c’est dans cet épisode que Kamen Rider Delta se transforme pour la première fois (on voit son premier HENSHIN)! Bref l’effet a faire dessus m’avait un peu freiné jusqu’à présent (Et pourtant, il n’y avait pas masse a faire :p moi et ma flemme !!).
Bref une chose de faite, je n’ai plus d’excuses pour la suite, d’autant plus que j’ai un bon stock d’épisodes déjà traduit depuis un bail !!

En tout cas, rien ne vaut un bon épisode de Faiz pour se re-motiver !!

Sinon, pour continuer sur le sujet « fansub », la team US Spork a sorti le premier épisode de la série Cutie Honey THE LIVE dont je parlais il y a quelques jours ! Ça fera une éventuelle base pour un fansub Français, HND est d’ors et déjà sur le coup ^^ .

Cutie Honey THE LIVE

Ça y est, l’épisode 01 de la série live Cutie Honey, dont je faisais allusion dans le sujet précèdent, à été diffusé hier au japon, j’ai pu mater ça ce matin.

Et je dois dire que globalement j’ai bien aimé! Je suis pressé de voir la suite.
On est loin de l’ambiance du film avec Eriko Sato (que j’avais trouvé sympa quand même pour un nanar). L’esprit Go Nagai (le créateur de Goldorak et de Cutie) est enfin là ! La série respecte beaucoup plus l’œuvre originale. Elle est plus « hot » déjà (la diffusion a une heure tardive aide beaucoup sur ce point). On ne peut pas encore juger le jeu de Mikie Hara car finalement elle n’apparait que peu et se transforme assez vite pour combattre, pour le moment elle joue la belle cruche médaille d’or, mais après tout c’est ce qu’est plus ou moins Honey dans le manga et l’anime au début!

C’est assez bien filmé, les scènes d’actions tiennent la route, les musiques sont excellentes!
Pour l’opening, le fan de la première heure est comblé puisque c’est le générique de l’anime qui a été remixé, on a même droit aux habituelles déchirures de vêtements qu’on peut voir dans le générique de l’anime! Une vrai transposition de l’opening de l’anime quoi!

Je vous laisse d’ailleurs juger avec les 2 génériques:

Bref, je sens que ça va être une série que je vais suivre chaque semaine (même si il est encore un peu tôt pour crier au chef d’œuvre).

Et si c’est faisable, un petit fansub français me tenterai bien, j’ai déjà quelques idées d’edit :p .
Mais bon, voyons déjà comment sera la suite avant de se décider.
Les images qui suivent sont toutes issues du site officiel de la série : http://www.tv-tokyo.co.jp/contents/honey-thelive/

Japan Expo 2007 part 1 : Compte rendu Jour 1

Ca y est,  c’est fini !!
En effet, la plus grande rencontre de geeks de France vient de s’achever, la 8ème édition du Japan Expo s’est déroulée les 6, 7 et 8 juillet 2007 au Parc d’Expositions de Villepinte.Un programme assez pauvre pour un Toku fan comme moi, mais déjà plus intéressant pour un anime fan ou BDvore (ça tombe bien c’est ce que je suis aussi).
Mais cet évènement était surtout un prétexte pour retrouver toute la joyeuse équipe formée ces dernières années au sein de tokusatsu.org et plus spécifiquement HnD-Fr ainsi que tout ceux croisés ça et là sur divers forums et channels irc.
Un bon Week-end de délires entre nous en perspective quoi !

Ultraman Nexus, la fin

Et pour fêter la fin de la série, on fait un petit quelque chose de spécial pour marquer le coup: un petit générique de fin made in fanboy, créditant tout ceux qui ont participé de prêt ou de loin au fansub de la série:
Ca va des plus actifs avec Kido et Bleach59, aux simples uploadeur torrent shin ou créateur de jaquettes DVD Freakazoid, moi même je suis crédité alors que j’ai du participé a 4 épisodes seulement en tout il me semble (en tant qu’encodeur) … même si j’ai fourni a la base les raw (vidéos de bonnes qualité en VO pure, sans sous-titres).

Bref bravo a Bleach59 et Kido qui ont mené a bien et a terme ce magnifique projet.
Pour ma part, j’ai pris plaisir a faire ce petit ending que bleach59 m’avait demandé. Il sera inséré a la fin du dernier épisode qui sort sur #hnd-fr ce vendredi 16 mars

Il ne me reste maintenant plus qu’a me faire un petit marathon de Nexus car je n’ai pas eu le temps de tout mater pour le moment (le rythme était soutenu il faut bien le dire!)

 
Top